Philippe Claudel à la rencontre des élèves du lycée franco-allemand

 Les élèves de Terminale suivant les cours de français langue du partenaire au Lycée franco-allemand de Sarrebruck ont eu l’immense plaisir et le grand honneur de pouvoir rencontrer Monsieur Philippe Claudel, de l’Académie Goncourt, le vendredi 27 novembre 2015. En effet, ayant au programme de l’oral de leur baccalauréat l’étude du roman Le Rapport de Brodeck, Madame Laurence Wollny, professeur de Lettres modernes en charge d’une des quatre classes de Terminale, a organisé la venue de cet auteur afin qu’il puisse faire partager sa passion de l’écriture et répondre aux questions que les élèves peuvent se poser sur le roman. Outre cela, les élèves germanophones du lycée ont pu rencontrer un auteur français, expérience encore inédite pour la grande majorité d’entre eux.

Très attendu par le public de lycéens impatient de découvrir son visage, Monsieur Claudel, après avoir rappelé ses origines lorraines, ses premiers pas dans l’écriture et ce qui l’avait motivé, à l’époque, à écrire ce roman, s’est ainsi prêté au jeu durant près de deux heures en répondant de manière ouverte et spontanée aux différentes questions. Les élèves ont tout d’abord apprécié la sincérité et le détail de ses réponses, comme le mentionne un élève de TS1, qui a trouvé qu’elles n’étaient jamais « ennuyeuses ». Ils ont ensuite pu découvrir comment Philippe Claudel concevait et pratiquait son métier et ce qu’ils ont aimé, c’est le fait que ce soit quelqu’un de très accessible malgré sa célébrité. Ils ont également été surpris par tout ce qui entrait en ligne de compte, pour un écrivain, dans la création de son oeuvre, de la première phrase du roman mystérieusement apparue lors d’un rêve, aux références au western, à la mythologie, à ses souvenirs d’enfance ou encore à toutes les lectures de sa jeunesse. Ils ont encore été étonnés de voir qu’un auteur pouvait se détacher de sa création jusqu’à en oublier quelques détails, comme le dit encore un élève de TS2. Enfin, ils ont pu parler avec lui de l’actualité, ce qui ne les a pas laissés insensibles car la véritable question posée par l’oeuvre ou certains événements tragiques reste malgré tout : comment agir quand tout devient inhumain ?

L’entretien fut donc à la fois sympathique, chaleureux et instructif, que désirer de plus ? Tous les élèves n’ont pas la chance de rencontrer l’auteur du livre qu’ils étudient pour leur baccalauréat !

NB :
Les professeurs de Terminale français langue du partenaire remercient leur direction et ALFA d’avoir soutenu ce beau projet.

PDFdrucken