Chartes des LFA

deutschfrancais

Le réseau des lycées franco-allemands est composé aujourd’hui de trois établissements : le LFA-DFG de Sarrebruck (1961), de Fribourg (1972), de Buc (1975) et de Hambourg (2020).

La création d’établissements scolaires binationaux est annoncée dans le Traité de l’Elysée et se concrétise par la création du baccalauréat franco-allemand, le 10 Février 1972. Depuis 2002, la convention de Schwerin complète le dispositif juridique avec les modalités d’organisation du baccalauréat franco-allemand. La signature du Traité d’Aix-la Chapelle le 22 Janvier 2019 confirme la volonté des deux pays de poursuivre l’approfondissement des relations bilatérales.

D’établissements publics et gratuits accueillant sous le même toit une « filière française » et une « filière allemande » partageant certains cours dans la langue du partenaire, les lycées franco-allemands ont évolué vers des établissements qui enseignent en français et en allemand à un public international et multilingue.

Au quotidien, des élèves français et allemands apprennent ensemble avec des professeurs français et allemands, chacun enseignant dans sa langue et selon sa culture disciplinaire. A partir de la classe de seconde, chaque élève étudie la moitié des disciplines en français et l’autre moitié en allemand. L’épreuve finale du baccalauréat franco-allemand est composée à parité d’épreuves en français et en allemand, à l’écrit et à l’oral.

La mobilité est une partie intégrante du parcours d’élève au lycée franco-allemand. A travers des échanges individuels ou entre établissements, dans le cadre de l’offre franco-allemand, à travers des programmes Erasmus+ ou au-delà, nous sommes convaincus que la mobilité est un élément majeur dans le développement des compétences interculturelles des élèves.

Les lycées franco-allemands ont développé une expérience unique en matière d’enseignement plurilingue. Ils sont convaincus qu’elle mérite d’être plus largement connue, afin de partager et de co-développer, en France et en Allemagne, mais aussi dans d’autres pays européens, des approches pédagogiques qui permettent aux élèves d’acquérir des compétences disciplinaires approfondies ainsi que des compétences plurilingues, citoyennes et interculturelles nécessaires dans un monde ouvert.

Dans l’objectif de donner plus de lisibilité et de notoriété aux lycées franco-allemands et à leur projet éducatif et pédagogique, ils ont défini ensemble une « charte des lycées franco-allemands ». Elle trouvera sa concrétisation dans chaque projet d’établissement.

Ainsi, 4 axes sont développés, chacun emblématique de l’identité commune aux lycées franco-allemands :

Plurilinguisme et interculturalité

Plurilinguisme et interculturalité

Le parcours linguistique au lycée franco-allemand est résolument plurilingue: français-allemand-anglais, auxquelles s’ajoutent l’espagnol, l’italien, le latin et d’autres langues. Le bilinguisme franco-allemand et une excellente maîtrise de l’anglais en tant que lingua franca ainsi que le développement de compétences interculturelles, sont des atouts significatifs de mobilité et d’employabilité dans un monde globalisé fortement demandeur de ces compétences.

Les LFA-DFG contribuent à développer des pratiques pédagogiques qui permettent à tous les élèves, indépendamment de leurs langues premières, de réussir un parcours scolaire plurilingue et interculturel exigeant. Au-delà de l’enseignement des langues prévues au programme, le parcours de formation prend en compte et valorise toutes les langues et cultures des élèves.

Il s’agit d’une part de favoriser les apprentissages de nouvelles langues en permettant aux apprenants de s’appuyer sur les acquisitions linguistiques antérieures. D’autre part, dans une Europe multiculturelle, la reconnaissance de toutes les langues et cultures permet à chacun de trouver sa place légitime au sein d’une Europe multiculturelle.

Engagement citoyen

Engagement de citoyen européen

La nécessité de former de futurs citoyens qui maîtrisent la langue et la culture du pays voisin, est née avec la fondation de l’Europe après la deuxième guerre mondiale. Elle trouve sa concrétisation dans le traité de l’Elysée en 1963. La France et l’Allemagne, les deux pays au cœur de l’Europe et de la construction européenne, y affirment qu’après près d’un siècle de guerres entre pays voisins, avec des répercussions sur tous les continents, la seule solution pour une paix durable était un rapprochement et une coopération étroite entre nos deux pays, et la construction d’une unité politique européenne.

Si au début de la création des lycées franco-allemands, l’enjeu principal était la formation de futurs citoyens ayant une connaissance approfondie de la langue et la culture du voisin, aujourd’hui notre ambition doit porter au-delà.

Après plus de 70 ans de paix, les citoyens européens prennent pour acquis la stabilité politique au sein de l’Union Européenne : les tendances nationalistes et anti-européennes dans tous les pays de l’union le confirment. Affirmer et faire vivre au quotidien auprès de nos élèves les valeurs démocratiques européennes de tolérance, de liberté d’expression et de respect de l’autre, c’est continuer à faire en sorte que les LFA-DFG forment des futurs citoyens qui cimenteront l’Europe.

Comme le précise le rapport « L’éducation à la citoyenneté à l’école en Europe » élaboré sous l’égide de la Commission européenne et publié en 2017, dans les société démocratiques, l’éducation à la citoyenneté encourage les élèves à devenir des citoyens actifs, informés et responsables, désireux et capables de se prendre en charge ainsi que d’assumer des responsabilités dans leurs groupes à l’échelle nationale, européenne et internationale.

En ce sens, la politique pédagogique et éducative dans les LFA doit permettre aux jeunes à interagir de manière efficace et constructive avec les autres, à développer leur esprit critique, à agir en société de façon responsable, démocratique et durable, afin de préserver la terre pour les générations à venir.

Individualisation des parcours

Personnalisation, différenciation et individualisation du parcours de l’élève pour garantir sa réussite au LFA

Les équipes pédagogiques multiculturelles des établissements franco-allemands prennent en compte chaque élève et mettent tout en œuvre pour lui permettre de révéler le meilleur de lui-même tout au long de sa scolarité dans un cadre bienveillant et exigeant.

Pour y parvenir, les pratiques pédagogiques des enseignants visent à valoriser les progrès et les réussites de l’enfant et contribuent ainsi à développer le plaisir d’apprendre, la motivation et l’estime de soi.

Si les réussites sont valorisées, le droit à l’erreur est reconnu et permet à l’élève de tirer profit de ses échecs.

La construction du parcours de l’élève s’appuie également sur la différenciation de la pédagogie des enseignants qui alternent des moments de travail avec le groupe classe, des sous-groupes et des moments de travail individualisé.

Epanouissement, bienveillance et bien-être

Bienveillance et bien-être

Dans un contexte binational et interculturel exigeant et ambitieux, le bien-être de tous les acteurs est un facteur majeur qui conditionne la réussite des élèves et leur épanouissement dans le lieu de vie, de socialisation et d´apprentissage qu´est l´Ecole.

Dans les LFA se côtoient des enfants, des enseignants, des parents et des collaborateurs de diverses nationalités qui font de cette diversité une véritable richesse, tant au niveau pédagogique, culturel que sur le plan humain.

Nous aspirons à un climat scolaire apaisé, une prise en charge bienveillante mais exigeante de la part des enseignants, une évaluation positive et transparente qui contribue à renforcer l´estime et l´image de soi, le bien-être de toute la communauté scolaire, l’autonomie et l’engagement. Chaque membre de la communauté doit trouver des conditions de travail et de bien-être qui répondent à ses besoins individuels.

Etudier dans la langue du partenaire avec des professeurs issus de pays, de systèmes éducatifs différents et ayant des pratiques culturelles, pédagogiques et didactiques représente une réelle plus-value pour nos élèves qui développent leur capacité d´adaptation et leur ouverture sur le monde.

Pour les enseignants, au quotidien, apprendre l´un de l´autre, nourrir son parcours par le biais de formations adaptées et d´un accompagnement ciblé, s´adapter à des publics divers et variés participent de leur volonté d´ouverture mais aussi de la construction de compétences spécifiques et de leur épanouissement professionnel.

Enfin, cette diversité culturelle et linguistique est présente chez les parents qui sont des acteurs majeurs dans notre communauté. Scolariser son enfant dans un lycée franco-allemand relève d´un projet familial réfléchi et concerté dans lequel sont déclinées les valeurs partagées avec l´ensemble des membres de la communauté scolaire. La représentativité équilibrée dans les instances est source de richesses et fédère une solidarité et un engagement, au service de la réussite de tous les élèves.