Quelques élèves du LFA au Colloque de la Grande Région à Luxembourg

Colloque de la Grande Région à Luxembourg 2018La Grande Région, comprenant l’Allemagne, la France, le Luxembourg, et la Belgique a comme ambition commune la construction d’un espace de coopération intégré au service de ses concitoyens, de son économie et de ses territoires. La Présidence luxembourgeoise du 16ème Sommet de la Grande Région se veut innovante, et a mis en place une stratégie encore inconnue à la Grande Région ; inviter la jeunesse à s’impliquer quant à l’avenir de la Grande Région. Ainsi, pour la première fois, la Grande Région a réuni 250 jeunes entre 13 et 26 ans à Luxembourg le 9 mai 2018. Cette journée a été placée sous le signe de l’échange d’idées et d’informations autour des défis auxquels sont confrontés les citoyens de l’Union européenne aujourd’hui.

Madame Giret et Monsieur Albert, professeurs de Sciences Humaines, ont été informés de ce projet, et ont proposé à certains élèves d’y participer. Julie Neumann, Caroline Von Gröling, Anne-Sophie Veck, Marie Pia Schader, Elena Ott, Maurice Kruchten, Mercure Libbrecht Gourdet, Gaétan Glaub, et moi-même nous sommes donc portés volontaires. Nous avons alors été invité à effectuer un travail préparatoire sur chacun des thèmes faisant l’objet d’un groupe de travail.

Colloque de la Grande Région à Luxembourg 2018Nous avons été chaleureusement accueillis dans une auberge de jeunesse à Luxembourg mardi 7 mai en fin d’après-midi. A 18h30 était prévu le briefing dans lequel la chargée de mission Alexandra Werner nous a informé des derniers détails, et nous a expliqué le déroulement du séjour. Le personnel était très accueillant et l’auberge très agréable.

A 20h30, une visite nocturne de Luxembourg nous a été proposée et nous avons pu découvrir les endroits les plus importants de cette magnifique ville. Nous avons découvert une ville magnifique, très propre, où il fait bon vivre.

Le lendemain matin, nous nous sommes rendus à la Chambre des Députés, où la Présidence Luxembourgeoise, comprenant Corinne Cahen, la Présidente du Sommet des Exécutifs, Mars Di Bartolomeo, le Président du Conseil Parlementaire Interrégional ainsi que d’autres personnalités publiques, nous ont présenté officiellement ce projet innovant et leur intention d’inviter davantage les jeunes à participer à l’évolution de la Grande Région. Nous avons tous été impressionnés par ce bâtiment majestueux, et étions fiers d’avoir pu y entrer.

Plus tard, nous avons été divisés en quatre groupes de travail :

  • l’avenir de la Grande Région et de l’Union européenne
  • l’aménagement du territoire sans frontières
  • l’impact social et économique de la numérisation
  • l’égalité des chances

nous concerne tous.

Le but était alors de débattre des défis actuels et des voies futures concernant l’avenir de la Grande Région et de l’Union Européenne.

C’était très intéressant de pouvoir discuter avec des personnes venant de différents pays, car en fait, nous avions tous à peu près les mêmes idées et les mêmes impressions concernant nos pays et les modifications que l’on pourrait proposer pour les améliorer.

Au terme de la matinée, deux personnes ont alors été choisies afin de présenter nos idées au cours de la discussion interactive prévue avec des experts et représentants politiques. La séance plénière a donc commencé à 14h dans la majestueuse salle du Cercle Cité. Le débat était très instructif car beaucoup de personnalités politiques était présentes et ont donné leur avis quant à nos idées. Nous avons en effet beaucoup appris. Le fait de pouvoir s’exprimer et d’être entendu par des personnes ayant un poids considérable dans la politique de nos pays était une expérience très enrichissante.

Finalement, il y a peu, Maurice s’est rendu une seconde fois à Luxembourg afin de rediscuter avec les personnalités politiques chargées du projet, des éventuelles solutions à mettre en place pour améliorer notre vie au sein de la Grande Région.

Je suis personnellement très heureuse d’avoir pu participer à ce colloque. Il m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, et d’acquérir un très grand nombre de connaissances relatant de la politique, de l’économie, mais aussi de l’écologie.

Lison Decker, 1L2

PDFdrucken