Gedenkveranstaltung 100 Jahre Erster Weltkrieg

Notre arrivée à Verdun ( Photo:Cziborra Jasmin )

Ankunft in Verdun (Photo: Cziborra Jasmin)

Im Rahmen einer Gedenkveranstaltung zur hundertsten Wiederkehr des Beginns des 1. Weltkrieges brachen die Schülerinnen und Schüler der Klassen 9S2 und 9S4 am 29. November nach Verdun auf. Dort fand die längste und eine der verheerendsten Schlachten des Ersten Weltkriegs statt.

Die Schlacht von Verdun dauerte von Februar bis Dezember 1916 und kostete auf französischer Seite 146.000 Menschen und auf deutscher Seite 140.000 Menschen das Leben.

Vor Ort trafen wir uns mit 2 Klassen des Collège Georges de la Tour in Metz, mit denen zusammen wir den Tag verbrachten und die Besichtigungen machten.

Notre matinée à Verdun fut consacrée à la visite de 2 lieux symboliques:

  • OSSUAIRE DE DOUAUMONT
(Photo: Bundesbildstelle Bonn)

(Photo: Bundesbildstelle Bonn)

La poignée de main de Francois Mitterrand et de Helmut Kohl devant l’ossuaire de Douaumont en 1984.

Dans les caveaux reposent les restes non-identifiés et entremêlés de 130 000 soldats francais et allemands

  • FORT DE DOUAUMONT
Entrée du Fort Douaumont (Photo: Cziborra Jasmin)

Entrée du Fort Douaumont (Photo: Cziborra Jasmin)

Le seul lieu de Verdun qui porte également un drapeau allemand.
Le fort fut une pièce maîtresse dans la protection de la ville de Verdun. Il abrita 3000 soldats allemands de février à octobre 1916.

La nécropole allemande du Fort de Douaumont (Photo: http://www.verdun-meuse.fr)

La nécropole allemande du Fort de Douaumont (Photo: http://www.verdun-meuse.fr)

La nécropole allemande du Fort de Douaumont.
Derrière le mur sont conservés les restes des soldats allemands morts dans l’explosion du 8 mai 1916 qui fit 679 victimes.

La crête des Éparges (Photo: Cziborra Jasmin)

La crête des Éparges (Photo: Cziborra Jasmin)

L’après-midi fut consacré à la visite de la crête des ÉPARGES, rendue célèbre à travers le récit de Maurice Genevoix. Les élèves ont , le long de l’itinéraire, lus des extraits de l’oeuvre de Genevoix, jeune officier au moment de la bataille.

Elle fut le théâtre d’effroyables combats, surtout de février à avril 1915,
durant lesquels périrent 20000 soldats francais et allemands.

Cratères des mines et des obus (Photo: Cziborra Jasmin)

Cratères des mines et des obus (Photo: Cziborra Jasmin)

Les traces de la Grande Guerre sont encore visibles sur la crête des Éparges.

Un chiffre : pendant la bataille de Verdun sont tombés 26 000 000 obus , ce qui signifie 6 obus par mètre carré.

(Photo: Cziborra Jasmin)

(Photo: Cziborra Jasmin)

Une journée qui connaîtra un prologue au collège Georges de la Tour de Metz où les élèves de 9 S2 se rendront fin mars pour rencontrer leurs homologues messins de 3°, poursuivre le projet commun et participer à des ateliers dans le cadre de la commémoration du centenaire.

JL Grosse

Remerciements à Herr Behet, professeur d’histoire des classes de 9 S2 et 9 S4, ainsi que Herr Anton , professeur d’histoire, et Monsieur Vourdon, professeur d’anglais, qui ont bien voulu nous accompagner.

PDFdrucken